Introduction et conclusion d'un article de Margaux Gandelon paru sur Agoravox : on est toutes concernées. Après cette saine lecture, on ne sera plus déprimées chaque fois qu'on ne trouvera pas notre taille !

12537562-l-39-homme-en-surpoids-essayer-de-fixer-des-vetements-trop-petits-isole-sur-fond-blanc

"Grâce à l'étude de 2006 réalisé sur plus de 10 000 Français par l'Institut Français du textile et de l'habillement (IFTH) nous connaissons pour la première fois depuis 1970 (date de la précédente et plus modeste étude), avec l'aide de la technologie du scanner 3D, les formes, la taille, le poids des Français.

En croisant ces données avec les données d'un célèbre vendeur de vêtements et d'accessoires en ligne (Zalando) qui présente l'avantage d'avoir un des plus grands choix du marché, j'ai pu mesurer précisément l'adéquation, ou plutôt l'inadéquation, entre les morphologies féminines et le choix de vêtements disponibles.

[...]

Finalement les 5% (précisément 5,94%) des femmes les plus fines / minces / maigres (tailles 32, 34, 36) ont 35% de choix de modèles de robes à leur portée sur le site internet Zalando.Et les 5% (précisément 5,77%) des femmes les plus fortes / rondes / grosses (tailles 54, 56, 58, 60, 62, 64, 66, 68, 70) ont 0.2% de choix de modèles de robes à leur portée sur le site internet Zalando.

Ma question finale est simple : POURQUOI ?"

 

Allez donc voir le rapport de la Campagne Nationale de Mensuration des enfants de 0 à 5 ans de l'IFTH et les résultats de la Campagne Nationale de Mensuration des adultes, autant prendre les chiffres là d'où ils viennent !