Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

dimanche 30 mars 2014

Le travail des enfants aux Etats-Unis au 20ème siècle (2)

Joe Manning est "un écrivain, historien, généalogiste, journaliste indépendant, poète, photographe et auteur de chansons" (selon son propre site).

JoeManning

En 2005, il est sollicité par un autre écrivain, Elizabeth Winthrop qui recherche les descendants de Addie Card, une ouvrière de 12 ans photographiée en 1910 par Lewis Hine dans une filature de coton du Vermont. Manning accepte le dossier et un an plus tard, il a retrouvé la sépulture d'Addie Card et rencontré son arrière-petite-fille.

En 2006, alors qu'il regardes les photos de Lewis Hine sur le site de la Bibliothèque du Congrès, il réalise que "les enfants et les familles photographiés par Lewis Hine font maintenant partie de l'histoire, mais nous ne savons presque rien sur eux. Les photos ont été prises dans un but noble, et un siècle plus tard, elles sont devenues un énorme album photo de la famille américaine. En cherchant ce qu'il est advenu de certains d'entre eux, en montrant leurs photos à leurs descendants (qui n'ont jamais entendu parler d'eux pour la plupart), nous rendons une part de dignité à leurs vies et à la vie de tous ceux que l'histoire a oublié". 

La fillette brune non identifiée de cette photo l'avait particulièrement frappé, alors il se lance à sa recherche : 

tiftongirls

Ce n'est que plusieurs mois plus tard qu'il la retrouvera sur une autre photo prise le même jour par Lewis Hine. 

YoungFamily1909

Il lui faudra des années de recherches dans les recencements de la région et plusieurs appels dans les journaux pour arriver à identifier cette famille. 

Il s'agit de "Catherine Young (40 ans) avec ses enfants : Mell (14 ans et 10 mois), Mattie, (14 ans), Mary (11 ans), Alex (9 ans et 8 mois), Eddie Lou (8 ans et 5 mois), Elzy (environ 6 ans), Seaborn (environ 5 ans), Elizabeth (2 ans et 9 mois) et Jesse (1 an et 8 mois).
En mourant, le mari laissa Catherine avec 11 enfants dont 2 ont quitté la famille pour se marier. La mère dit qu'elle gagne $4.50 par semaine et que les enfants gagnent à eux tous $4.50 mais les 4 enfants les plus jeunes ne travaillent pas encore. La famille a quitté la ferme il y a deux ans pour venir travailler à l'usine
".
La photo a été prise en janvier 1909. Trois mois plus tard et poussée par la pauvreté, Catherine plaçait ses sept plus jeunes enfants à l'orphelinat qui n'acceptait pas les enfants de plus de 12 ans. 

Joe Manning a fait un très gros travail de recherches généalogiques et a écrit l'histoire de chacun des membres de la famile Young et de ceux des descendants qu'il a pu rencontrer, notamment celle de Eddie Lou qui l'avait tant marqué. Si vous lisez l'anglais et que vous aimez la généalogie, je vous recommande d'aller lire les quelque 27 pages de l'histoire de la famille Young (bien que le style de Joe Manning...)

ligne

jeudi 13 mars 2014

Le travail des enfants aux Etats-Unis au 20ème siècle

Lewis Hine (1874-1940) est un photographe américain qui "a documenté les conditions de vie et de travail des enfants à travers les Etats-Unis entre 1908 et 1924. Les photographies qu'il a prises pour le NCLC (National Child Labor Committee) sont très utiles pour la recherche sur le travail, les mouvements réformateurs, les enfants, les familles des travailleurs, sur l'éducation, la santé, l'habitat rural et citadin, les sites industriels et agricoles et d'autres aspects de la vie rurale et citadine des Etats-Unis du début du 20ème siècle". (Source)

01441r

En 1954, Mme Gertrude Folks Zimand, directrice générale du NCLC, donna 5100 photos et 355 négatifs sur verre de Lewis Hine ainsi que les archives du NCLC à la Bibliothèque du Congrès. 

Depuis 2006, toutes ces photographies sont visibles sur le site de la Library of Congress (cliquer sur "View all").

 

ligne
samedi 5 janvier 2013

Oups !

Il y a deux jours, un ouvrier qui travaillait à la construction d'un nouvel immeuble de Minneapolis a accidentellement cassé une canalisation d'eau avec son tractopelle. Avant que la municipalité ne parvienne à couper l'alimentation de cette canalisation, 53 millions de litres d'eau s'étaient écoulés dans les rues de la ville...

Broken-Water-Main1

Broken-Water-Main2

Broken-Water-Main3

D'autres photos

ligne
mercredi 24 octobre 2012

Les prisons aux Etats-Unis

Faits chiffrés sur les prisonniers aux Etats-Unis : (vidéo en anglais mais j'en traduis l'essentiel plus bas)

 

  1. Trois "écarts" et c'est la prison à vie. Même pour des crimes insignifiants : Leandro Andrade exécute deux peines de 25 ans pour avoir volé 9 cassettes vidéo d'une valeur de 153 dollars et un autre a écopé de 26 ans pour avoir volé 4 cookies au chocolat.
  2. 1% des américains sont en prison (2,3 millions de prisonniers)
    Rapporté au nombre d'habitants, cela fait deux fois plus qu'en Afrique du Sud, trois fois plus qu'en Iran et six fois plus qu'en Chine.
  3. Aucune société n'a jamais incarcéré autant de ses citoyens que les Etats-Unis, quelque soit la période de l'histoire
  4. 1 homme sur 30 ayant entre 20 et 34 ans est en prison
  5. 1 homme noir sur 9 est en prison
  6. Il y a plus d'hommes noirs de 17 ans en prison qu'à l'université
  7. 5% des humains sont américains... 25% des prisonniers sont américains
  8. Les Etats-Unis interdisent l'importation de produits fabriqués par des prisonniers....
    MAIS...
    ... les prisons américaines produisent 100% des casques, ceintures de munitions, gilets pare-balles de l'armée américaine,
  9. 93% des peintures, 36% de l'électro-ménager, 21% du mobilier de bureau, ce qui permet aux Etats-Unis de rester compétitifs face aux usines mexicaines
  10. Un prisonnier qui refuse de travailler est placé à l'isolement. 

ligne
mercredi 25 juillet 2012

Triste...

illegal-french-cheese

Source

Via

Catégorie : - Tags : ,
Commentaires [0]
ligne

jeudi 19 juillet 2012

Survivre avec votre famille

Survivalcondo.com est un site qui vous propose un moyen de survivre à toutes sortes de catastrophes (épidémies, guerres, changement climatique, volcan, inondation, sécheresse, ... extra-terrestres !) en vous vendant un "appartement" construit par leurs soins dans un silo de missile  Atlas "F". Tous les détails techniques de la construction sont .

silo

Les silos disposent des services suivants :

  • Accès par ascenseur et cage d'escaliers.
  • Environ 836 m2 de surface de plancher dans le dome monolithique.
  • Alimentation en eau avec une réserve de 95 m3.
  • Filtration de l'air (nucléaire, biologique et chimique).
  • Production d'aliments par aquaculture et culture hydroponique bio.
  • Magasin général.
  • Piscine intérieure, spa et salle de gym.
  • Théâtre.
  • Bar & salle de réception.
  • Bibliothèque et salle de classe.
  • Centre de commande et de contrôle.
  • Dispensaire.
  • Centre de communication complet avec accès internet.
  • Station météo numérique.
  • Y aura-t-il des armes ? Oui, bien sûr. Et aussi des munitions.

Plusieurs tailles d'appartements sont disponibles : 170 m2 ($2 millions) et 83 m2 ($1 million) avec lave-linge, sèche linge, TV, serrure biométrique, simulation d'une vue extérieure, etc. etc. etc.

La construction de ce silo devrait se terminer à l'automne 2012, les appartement sont tous vendus, et la construction d'un second silo est prévue. Donc, si vous souhaitez investir, vous pouvez les contacter.

ligne
mercredi 18 janvier 2012

Faire faire un bébé

En matière de conception assistée, les cliniques américaines ne sont pas en manque d'imagination comme on pouvait le voir dans l'article "Un donneur, 150 enfants" d'octobre dernier.

La clinique PlanetHospital va encore plus loin. En Inde.
Elle y sélectionne des mères porteuses sur lesquelles elle implante les embryons de ses clients. Pour aller plus vite en besogne, les embryons sont implantés sur plusieurs femmes... et ces femmes accouchent systématiquement par césarienne pour que les parents aient la possibilité d'assister à l'heureux évènement (et probablement pour que la mère porteuse ne risque pas trop de changer d'avis).

Pour les éventuels problèmes inhérents à la méthode - grossesses multiples, coût, sélection des porteuses, état de santé, accouchement... - je vous laisse lire l'article de Slate.fr (en français).

Via

La même clinique sévit aussi en Europe : "Dans une chambre d'hôpital en Crète [...] une femme bulgare va mettre au monde un enfant dont la mère biologique est une donneuse d'ovule européenne, dont le père est italien, et dont la naissance est orchestrée depuis Los Angeles. [...]

Les mères porteuses de certains pays pauvres ont peu ou pas de droits sur le bébé. En Grèce, une mère porteuse peut être poursuivie pour avoir essayé de garder un enfant"

Source en anglais cette fois.

ligne
mercredi 26 octobre 2011

Un donneur, 150 enfants

Traduction de l'article "One sperm donor, 150 offsprings" par Jacqueline MROZ, paru dans The New York Times du 5 septembre 2011 (http://www.nytimes.com/2011/09/06/health/06donor.html

 

Cynthia Daily et son partenaire ont utilisé un donneur de sperme pour concevoir un bébé il y a sept ans, et ils espéraient qu'un jour leur fils pourrait connaître certains de ses demi-frères et demi-sœurs – une espèce de famille élargie des temps modernes.

Alors Mme Daily a fait des recherches sur le Web pour trouver d'autres enfants engendrés par le même donneur et elle a créé un groupe en ligne pour les suivre. Au fil des ans, elle a vu le nombre d'enfants dans le groupe de son fils grandir.

Et grandir.

Aujourd'hui, il y a 150 enfants dans ce groupe de demi-frères et soeurs, tous conçus avec le sperme d'un même donneur, et d'autres arrivent. "C'est délirant quand nous les voyons tous ensemble - ils se ressemblent tous", a déclaré Mme Daily qui passe parfois ses vacances avec d'autres familles du groupe de son fils.

Comme de plus en plus de femmes choisissent d'avoir des bébés toutes seules et que le nombre d'enfants nés par insémination artificielle augmente, des groupes de grandes tailles de frères et sœurs issus d'un même donneur commencent à apparaître. Alors que le groupe de Mme Daily est parmi les plus importants, beaucoup d'autres comprenant plus de 50 demi-frères et soeurs... 

Lire la suite

Via

ligne
mercredi 7 septembre 2011

Bac à sable

C'est aux Etats-unis bien sûr, à Las Vegas évidemment.  

Un bac a sable géant où, à partir de $200, vous pouvez vous amuser avec de vrais engins de chantier.

D'accord, je suis sarcastique... Mais en fait, je crois que j'aimerais bien essayer... 

Via

ligne

Concours de beauté ?

Pour Toddlers & Tiaras (concours de "beauté" pour petites filles), Maddy Jackson (4 ans) se déguise en Dolly Parton avec faux seins et fesses rembourrées.

"Je veux montrer aux juges comme je suis belle, dit Maddy, j'adore me déguiser en Dolly !"

" Quand elle porte les faux seins et les fausses fesses, c'est du bonus dit sa mère à propos du déguisement.
C'est vraiment très drôle quand elle arrive sur la scène, ils pensent que c'est délirant.
Ils réalisent que non seulement elle est Dolly, mais qu'en plus elle a les mêmes avantages que Dolly"

Via

ligne