Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

dimanche 29 juin 2014

Réduire le séjour en maternité

"Réduire le séjour en maternité: une logique financière à courte vue

Quand j'ai entendu à la radio le projet de réduire de quatre à trois jours la durée du séjour en maternité, tout cela pour une supposée économie de 280 millions d'euros, je n'ai pu m'empêcher d'y voir une absurdité, doublée d'une réforme "mal fichue".
Une absurdité tout d'abord car il est évident que toutes les femmes ne vivent pas de la même manière un accouchement. Et qu'une même femme aura d'ailleurs probablement une expérience différente de la venue au monde de son premier ou de son deuxième enfant. Une absurdité car bien des femmes sont atrocement fatiguées même après trois jours à la maternité. Les instigateurs de cette réforme ont-ils pensé aux mères célibataires ? Aux précaires ? À celles qui ne disposent pas d'une famille auprès d'elles pour les aider à leur retour à a maison ? Pour elles, un jour de moins pourra être vécu comme une catastrophe.
Une absurdité, toujours, car la fatigue engendrée par ce jour en moins dans le cadre médical d'une maternité devrait accroître le nombre de femmes en dépression post-natale. Sans compter les répercussions que cette fatigue accumulée aura dans les rapports mère-enfant, pour lesquels tout le monde s'accorde à dire qu'ils sont essentiels les premiers jours. Au final, le coût pour la société des conséquences engendrées pourraient réduire sérieusement les économies annoncées.

Elisabeth Badinter - HuffPost"

ligne

jeudi 26 juin 2014

Palpez-vous les seins !

"« [...] j’ai commencé ton roman, je repense aux bienfaits de l’autopalpation en lisant le passage qui en parle dans le bouquin. J’essaie sous la douche, je trouve une boule, dure, douloureuse. Branlebas de combat [...]"

Encore un très bel article sur ce blog. Un message particulièrement utile d'ailleurs.

Mais ce blog... il est superbe : des tranches de la vie de Baptiste Beaulieu qui raconte sa vie de jeune médecin dont un livre a été tiré il y a près d'un an :

"Les récits sont touchants, étonnants, et dévoilent une facette terriblement humaine du monde redouté de l’hôpital. La maladie, la souffrance et la confrontation à la mort amènent le lecteur à s’identifier aux patients, comme aux soignants dont la fragilité ou les gaffes affleurent souvent sous la blouse." (Le Nouvel Obs/Rue 89)

Vous connaissiez peut-être le livre ? Le blog ? Moi, j'ai découvert ce dernier il y a moins d'un mois alors aujourd'hui je cumule : je vous fais (peut-être) connaître un blog génial et en même temps, je fais oeuvre de santé publique en relayant le message :

20140624-091046

Catégorie : - Tags : , , ,
Commentaires [0]
ligne

Les exécutions en public en France

Au matin du 17 juin 1939, Eugène Weidmann, convaincu de plusieurs meurtres et kidnappings, a été le dernier condamné à mort à être guillotiné en public. 

weidmann

Dans les jours qui suivirent l'exécution, la presse s'indigna de l'attitude de la foule : "dégoûtante", "se bousculant, bruyante, sifflant" (Paris-Soir), "mangeant des sandwiches"... Encore plus choquant pour les autorités, la foule retarda l'exécution au-delà de l'aube afin de pouvoir prendre de meilleures photos, et même faire un film. Le gouvernement dit son regret que les condamnations à mort en public, sensées avoir un "effet moralisateur", avaient alors "pratiquement l'effet inverse". Le Président Lebrun signa un décret stipulant que dorénavant, les exécutions auraient lieu à huis-clos.

A cette époque, la France était déjà une exception dans le monde moderne : les exécutions publiques n'avaient plus cours en Allemagne depuis les années 1850, en Angleterre depuis 1868, au Danemark en 1882 et aux Etats-Unis depuis 1936 (Kentucky).

Pour voir le film de l'exécution de Weidmann, c'est ici.

Source

Via

ligne
mercredi 25 juin 2014

Toilettes néerlandaises

Il y avait vraiment très longtemps que je ne m'étais pas penchée sur le sujet des toilettes (voir le mot-clé ci-dessous)... 

Ici, il s'agit d'un supermarché aux Pays-Bas qui permet à ses clients de tester le papier hygiénique avant de l'acheter. 

rolls

Moi, en France, je me contenterais juste d'avoir du papier toilette dans les toilettes de mon supermarché...

Source

Via

ligne
jeudi 19 juin 2014

Mieux que le mankini

Quoi ? Comment ? Vous ne vous souvenez pas du mankini ? 
Pourtant, vous devriez... 

mankini
Vu en 2008 

La semaine dernière, le Telegraph nous apprenait qu'il y avait mieux encore : le demi-string pour homme. La décence m'empêche de publier la photo ici. Néanmoins, pour votre culture générale, je vous donne le lien vers l'image : c'est là.

Je dois vieillir, ça ne m'amuse même pas.

Source

Via

ligne

Les Très Riches Heures du Duc de Berry

Les "Très Riches Heures du Duc de Berry" est un livre d'heures commandé par le duc Jean Ier de Berry et actuellement conservé au Musée Condé à Chantilly. Il s'agit de l'un des plus célèbres manuscrits enluminés, parfois appelé "le roi des manuscrits enluminés".

Commandé par Jean, Duc de Berry en 1413, il a été illustré par les trois frères Limbourg qui n'eurent pas le temps de le terminer avant leurs morts. Le Duc Charles Ier de Savoie demanda alors au peintre Jean Colombe de le terminer, ce qu'il fît entre 1485 et 1489.

Charles_Ier_de_Savoie 
Charles Ier de Savoiereprésenté au folio 75r.

Sur un total de 206 feuillets, le manuscrit contient 66 grandes miniatures  et  65 petites [...] Pour ses décors, miniatures mais aussi calligraphie, lettrines et décorations de marges, il a été fait appel à de nombreux artistes, mais la détermination de leur nombre précis et de leur identité reste à l'état d'hypothèse. Réalisées en grande partie par des artistes venus des Pays-Bas, à l'aide des pigments les plus rares, les peintures sont fortement influencées par l'art italien et antique. Après un oubli de trois siècles, les Très Riches Heures ont acquis rapidement une grande renommée au cours des xixe et xxe siècles, malgré leur très rare exposition au public. (source)

Et parce que je ne savais pas ce qu'était un "livre d'heures" :

Un livre d'heures est un livre liturgique destiné aux fidèles catholiques laïcs et permettant de suivre la liturgie des Heures. En complément de ce recueil de prières liées aux heures de la journée, le livre d'heures comprend généralement un calendrier pour suivre l'évolution de la liturgie tout au long de l'année, mais aussi parfois des psaumes, les évangiles ainsi que des offices particuliers. Il s'agit du type le plus courant d'ouvrage médiéval enluminé même si tous ne comportent pas de décorations. Ils constituent à ce titre une importante documentation sur la vie à la fin du Moyen Âge et sont la source d'une iconographie sur la chrétienté médiévale. (source)

afévrier  
Calendrier - Mois de février - Folio 2 verso

 

aseptembre
Calendrier - Mois de septembre - Folio 9 verso

Quelques liens pour en savoir plus, et surtout en voir plus : 


Petit tuyau pour BIEN voir les photos de Wikipédia dans Google Chrome ou Firefox : faire un clic droit sur l'image et choisir "Ouvrir le lien dans un nouvel onglet". Sous l'image, vous avez un texte du style : 

size

Choisissez la plus grande taille disponible (ici, 438 x 611px). L'image apparait alors seule sur votre écran. Si vous cliquez encore une fois sur l'image, vous la verrez alors dans toute sa splendeur... qui n'est parfois pas très grande ! L'option "Expand view" se contente de mettre l'image sur fond noir, inutile donc.


J'espère vous occuper pour quelques jours... je pars en looong week-end dès demain matin !

Juste un dernier lien pour Mme ZAP qui le connait peut-être déjà ?

ligne
mercredi 18 juin 2014

Les trois oursons, sans Boucle d'Or

AHdoIez

Catégorie : - Tags : ,
Commentaires [1]
ligne
lundi 16 juin 2014

Fourre-tout

Des livres aux formes et dimensions inhabituelles...

Chansonnier

Un chansonnier cordiforme (en forme de coeur) du 15ème siècle, Savoie. 

Source

Livre d'heures

Le petit livre d’heures de Nicolas Blairié, du 15ème siècle, Amiens.

Source

thott_1510_2(270h)

Considéré comme le plus vieux recueil de ballades du Danemark, ce livre en forme de coeur est une compilation de 83 chansons d'amour rassemblées au début des années 1550 dans les cercles de la cour du Roi Chistian III. (19.5 x 15 cm).

Source

Oliveriana

La police scientifique de la région des Marches en Italie, essaie de comprendre quel code est caché dans ce livre cordiforme. Cet ouvrage (16ème siècle) est conservé à la Bibliothèque Oliveriana de Pessaro. 

Source

codex rotundus

Le Codex Rotundus, petit livre d'heures de 266 pages de 9 cm de diamètre a vraisemblablement été produit pour Adolphe de Clèves (1425-1492), un noble qui a été étroitement associé à la cour ducale de Bourgogne

Source et d'autres images (avec un texte en allemand que je ne comprends pas.)

grand_livre

 

Le plus grand livre du monde, réalisé en 1660 pour le roi anglais Charles II.

Je vous laisse aller voir l'article de Titam sur ce livre.

Catégorie : - Tags :
Commentaires [5]
ligne

Les menottes du futur

"La société Scottsdale Inventions LLC vient de breveter un nouveau modèle de menottes équipées d’un Taser présenté sur le site Patent Bolt. Ces menottes pourront, grâce à un système de capteurs, envoyer des décharges électriques aux détenus. Ce nouveau modèle pourra s’appliquer aux poignets, aux chevilles mais également au cou du prisonnier ou sur la camisole de force. En outre, elles seront pourvues d’accéléromètres, de potentiomètres, d’inclinomètres, de capteurs biométriques ou encore de caméras.

 

handcuff

Outre les électrochocs, les détenus pourront également subir des injections de médicaments, de tranquillisants, de gaz irritants, de colorants, de sédatifs et de substances paralysantes.

Toutefois, l’individu sera averti de l’imminence de la décharge ou de l’injection car le dispositif émet un son quelques minutes avant celle-ci et un voyant s’allume. Enfin, les décharges électriques pourront être régulées pour éviter le décès et des capteurs d’électrocardiogrammes permettront de vérifier et de contrôler l’état de santé du prisonnier."

Source

ligne