Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

mardi 26 avril 2011

Poissons fous

En mars 2009, je postais une vidéo (retirée par YouTube depuis) où l'on voyait des poissons sauter de toutes parts autour et dans un bateau. Personne n'avait pu me donner une explication du phénomène. 

Aujourd'hui, Stan de TYWKIWDBI, a posté une nouvelle vidéo, voici résumées quelques explications :

Tout d'abord il s'agit de carpes argentées, une espèce invasive importée d'Asie pour l'élevage dans le sud des Etats-Unis et utilisées pour contrôler la prolifération de certaines plantes aquatiques. Suite aux inondations qui ont frappé les régions sud il y a une dizaine d'années, elles se sont répandues vers le nord en décimant les populations locales de petits poissons. Aujourd'hui, plusieurs méthodes sont testées pour tenter de les empêcher de coloniser les Grands Lacs, notamment des filets électriques et l'empoisonnement de certaines portions de rivières avec de la Roténone, afin de protéger les activités de pêche commerciale et sportive (générant 7 milliards de revenus en 2009). 

Il semble qu'elles ne sautent hors de l'eau qu'au passage des bateaux qui les rendent nerveuses, blessant parfois les passagers et les pilotes.

Source (avec d'autres vidéos, mais quand on en a vu une...)

Via

ligne

vendredi 22 avril 2011

Allergique à Paris

"Chaque année, la ville de Paris accueille 45 millions de visiteurs. Parmi ceux-ci, environ 1 million de japonais, dont une vingtaine sera atteinte d'un curieux phénomène "le syndrome de Paris" : une réaction aigüe à leur présence dans la ville.

Le syndrome de Paris est caractérisé par un désordre psychiatrique souvent accompagné de réactions physiologiques telles que vertiges, accélération du rythme cardiaque et transpiration excessive et inexpliquée. Dans certains cas extrêmes, apparaissent aussi une angoisse profonde, un délire de persécution et même des hallucinations. Les plus affectés sont généralement les japonais, mais des touristes d'autres nationalité en ont déjà été victime.

La cause ? Vraisemblablement, il s'agit d'un mélange de plusieurs facteurs : décalage horaire, l'allégresse liée au "voyage d'une vie", la barrière de la langue et le choc des cultures.  Selon la BBC : "de nombreux visiteurs viennent à Paris avec une vision très romantique de la ville et la réalité leur revient en pleine figure. Une discussion avec un chauffeur de taxi grossier, un serveur qui crie après des clients qui ne parlent pas français peuvent faire sourire dans nos cultures occidentales. Mais pour les japonais, élevés dans une société policée où l'on n'élève jamais la voix de colère, cette expérience dans la ville de leurs rêves peut s'avérer être celle de trop". L'ambassade du Japon prend d'ailleurs ce syndrome très au sérieux : une hotline est ouverte 24 h sur 24 pour ses ressortissants et expatriés qui souffriraient d'un choc culturel pendant leur séjour à Paris.
Mais pour certains, un appel téléphonique n'apporte aucun soulagement. Pour ceux-là, il ne reste qu'une seule manière de guérir du syndrome de Paris : quitter la ville pour ne plus jamais revenir. "

Traduction d'un article de Now I Know (that's half the battle)

ligne

Araignées au Pakistan

Araign_es_Pakistan

Même les anciens de la la province de Sindh au Pakistan reconnaissent qu'ils n'ont jamais vu ça : des arbres entièrement recouverts de toiles d'araignées. Le mystérieux phénomène pourrait être une conséquence inattendue des inondations qui ont dévasté la région en 2010. Selon les scientifiques, les araignées se seraient réfugiées dans les arbres pour échapper à l'eau qui montait. [...] Mais cette invasion serait aussi un bienfait : les araignées affamées semblent reduire de façon significative la population de moustiques. 

Source avec d'autres photos

Via

ligne
jeudi 21 avril 2011

Les quilles de Londres

Vous avez tous vu des "quilles" en ville. Vous savez les trucs moches sur lesquels vous cabossez vos pare-chocs en vous garant parce qu'ils ne sont pas assez haut pour être visibles dans les rétroviseurs (ça, ça sent le vécu...) :

bollard

La ville de Londres a su conserver les siennes et pour certaines,elles sont magnifiques. 

Bollard1   Bollard2   Bollard3   Bollards4

Et à proximité de King's Road, il y a même une statue sur une quille : 

Bollards5

Toutes ces photos sont extraites de Bollards of London. Encore un blog de monomaniaque...

ligne

Sculpture

Si vous avez des livres dont vous n'avez plus l'usage, vous pouvez toujours vous essayer à la sculpture sur livres : 

un_livre_sculpte

 

un_livre_sculpte2

Livres sculptés par Brian Dettmer. "Je commence par sceller les bords du livre [...] puis, à partir de la couverture, je commence à découper. Je travaille avec des couteaux, des pinces et des outils chirurgicaux pour sculpter, page après page, exposant chaque épaisseur tout en découpant autour des images présentant un intérêt. Rien n'est déplacé ni ajouté dans le livre, seulement enlevé."

Pour voir d'autre images, allez sur le site de Brian Dettmer.

ligne

Jaboticaba

Voici un arbre, le jaboticaba, originaire du Brésil, dont les fruits poussent directement sur le tronc. 

Jaboticaba

Pour un résultat parfois impressionnant...

Jaboticaba2

Le fruit est comestible, a la texture et la saveur du raisin, mais fermente rapidement. Il sert donc essentiellement à la confection de confitures et de vins.

Source 
En savoir plus

Catégorie : - Tags : , , ,
Commentaires [0]
ligne

Mariage royal en avant-première

Et pas nécessairement comme vous l'imaginez...

ligne

Coffre-forts cherchent propriétaires

"Il n'y a pas de voitures dans le parking du siège de la police à Ofunato. Au lieu de cela, des centaines de coffres-forts cabossés, balayés des maisons et des entreprises par le tsunami du mois dernier, emplissent le bâtiment rectangulaire.

Chacun peut contenir l'épargne de toute une vie.

Les coffres-forts sont rejetés par la mer le long de la côte battue par le tsunami, et la police essaie de trouver leurs propriétaires - un problème spécifique au Japon où beaucoup de particuliers, surtout les personnes âgées, cachent leur argent à la maison. Selon une estimation, une valeur de quelque 350 milliards de dollars de yens ne circulent plus.

Il existe même un terme pour cet argent caché en japonais : "yokin tansu." Ou littéralement, «l'épargne garde-robe."

Donc le nettoyage massif post-tsunami en cours sur des centaines de miles de la côte nord-est du Japon, implique la délicate  séparation des déchets des objets de valeur. Alors que travailleurs et résidents fouillent dans les décombres, ils sont de plus en plus nombreux à tomber sur des coffres-forts verrouillés.

Un mois après le tsunami qui a dévasté Ofunato et d'autres villes proches, les services de police, déjà débordés, sont maintenant confrontés à la tâche de plus en plus fréquente de la gestion des richesses perdues.

«Au début, nous avons mis tous les coffres-forts dans la gare», a déclaré Noriyoshi Goto, chef du département des affaires financières de la police de Ofunato, qui est en charge des objets trouvés. "Mais il y en a trop eu, nous avons donc dû les déplacer."

Goto n'a pas pu préciser combien de coffres son ministère avait recueilli à ce jour, disant seulement qu'il y en avait "plusieurs centaines", et qu'il en arrivait encore tous les jours.

Comme à Iwate, où les postes de police de Miyagi font état d'un "très grand nombre" de coffres-forts, mais aussi d'argent liquide qui  leur est remis.

Selon la loi japonaise, les autorités doivent stocker les objets trouvés pendant  trois mois. Si le propriétaire ne se présente pas dans ce délai, l'objet revient à celui qui l'a trouvé, sauf s'il contient un moyen d'identifier son propriétaire.

Si personne ne revendique les objets de valeur, le gouvernement en prend possession."

Traduction d'un article de NewsOK
Via
Voir aussi cet article paru dans Le Point  

ligne
mercredi 20 avril 2011

A vos souhaits !

Via 

Catégorie : - Tags : , ,
Commentaires [2]
ligne

Smile !

Faites savoir à tous à quel point vous êtes heureux...

smilering1  smilering2

Composition : Argent 925 o/oo
Une création de Chao-Hsien Kuo, fabiquée à la main en Finlande. 
En vente ici, pour 126 euros.

Via

ligne