Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

jeudi 2 août 2012

Varsovie, la ville qui s'arrête

"L'Insurrection de Varsovie (1er août au 2 octobre 1944) fut un soulèvement armé contre l'occupant allemand organisé par la résistance polonaise (Armia Krajowa) dans le cadre du plan militaire national "Action Tempête". Il s'accompagna de la sortie de la clandestinité des structures de la Résistance et de l'État clandestin ainsi que de l'établissement des institutions de l'État polonais sur le territoire de Varsovie libre.
Côté militaire, le soulèvement a été dirigé contre les forces allemandes, mais le but de ce plan était l'ultime essai de préserver la souveraineté de la Pologne face à l'avancée de l'Armée rouge et la position ambiguë des Alliés occidentaux vis-à-vis des intentions de l'Union soviétique."
Source

Cette insurrection a duré 9 semaines et échoua, laissant environ 200000 morts, civils pour la plupart. Chaque année, Varsovie commémore la tragédie par une minute de silence. Tout s'arrête dans la ville et inutile de dire que c'est particulièrement émouvant...

Via

 

ligne

mercredi 1 août 2012

Tapis

tapis

Désolée, je n'ai pas pu remonter jusqu'au site qui vendrait ce tapis. Je n'ai donc ni source, ni prix à vous proposer. Mais avouez que c'est drôle !

Via

ligne
mardi 31 juillet 2012

Révolution domestique

C'est en parcourant le blog de la famille Zèbre à pois que j'ai été informée d'une grande avancée de la science : 

repassage

Voilà effectivement qui va transformer la vie de millions de ménagères... Elles auraient toutes pu être chercheurs au CNRS !

Source

Via

ligne

Kilamba, en Angola

Nova Cidade de Kilamba est une métropole angolaise construite à 30 km de la capitale, Luanda, par le "China International Trust and Investment Corporation". Kilamba a été prévue pour accueillir 500,000 personnes dans 750 immeubles, avec une centaine de commerces et une douzaine d'écoles.

angotown

La construction de cette ville aurait coûté 3.5 milliards de dollars, payée en pétrole par l'Angola aux chinois. Début juillet 2012, seuls 220 appartements ont été vendus sur les 2800 qui étaient livrables. Une école a été ouverte, mais les enfants qu'elle accueille y viennent en bus depuis d'autres secteurs, puisque aucun enfant n'habite encore la ville.

Les deux tiers des angolais vivent avec moins de $2 par jour, ce qui signifie que les appartements de Kilamba, vendus en ligne entre $120,000 et $200,000, ne leur seront jamais accessibles. 

Source avec d'autres photos

ligne

lundi 30 juillet 2012

Jeux olympiques et propriété intellectuelle

"Mais c’est plutôt à travers la gestion des droits de propriété intellectuelle par le CIO que l’analogie avec le cyberpunk me semble la plus pertinente et à mesure que se dévoile l’arsenal effrayant mis en place pour protéger les copyrights et les marques liés à ces jeux olympiques, on commence à entrevoir jusqu’où pourrait nous entraîner les dérives les plus graves de la propriété intellectuelle.
[...]

noofficialpermision_thumb

L’Olympics Game Act met en place une véritable police du langage, qui va peser de tout son poids sur la liberté d’expression pendant la durée des jeux. Il est par exemple interdit d’employer dans une même phrase deux des mots “jeux”, “2012″, Twenty Twelve”, “gold”, “bronze” ou “medal”. Pas question également d’utiliser, modifier, détourner, connoter ou créer un néologisme à partir des termes appartenant au champ lexical des Jeux. Plusieurs commerces comme l’Olympic Kebab, l’Olymic Bar ou le London Olympus Hotel ont été sommés de changer de nom sous peine d’amendes.
[...]"

Et croyez-moi, ce n'est qu'un petit échantillon de l'excellent article d'origine. Allez le lire, le meilleur est là-bas, avec toutes ses sources.

ligne
vendredi 27 juillet 2012

On va se baigner ?

Au Japon, il fait chaud. Très chaud même. 

Avec les limitations de consommation électrique liées à la fermeture des centrales nucléaires, la climatisation est elle aussi restreinte. Alors, où se rafraîchir ? A la piscine bien sûr !

Piscine japon 1

Piscine japon 2

Piscine japon 3

Et si vous n'êtes pas convaincus, vous pouvez toujours aller voir cette vidéo....

Michael Yamashita, l'auteur de ces photos, a reçu bon nombre de réactions horrifiées à la publication de ces images. Il a donc tenu à préciser que les piscines sont prévues pour accueillir une telle quantité de baigneurs : des vagues sont créées artificiellement pour déplacer l'eau plutôt que les baigneurs, il existe aussi des piscines circulaires avec courant pour que les nageurs se déplacent tous dans le même sens, etc. 
Par ailleurs, les japonais sont des maniaques de la propreté, par tradition et par éducation.

Source

Via

ligne
mercredi 25 juillet 2012

Cage pour bébé

 Il fût un temps où l'on recommandait aux parents d'exposer leurs enfants au soleil et à l'air frais...

cage 1

“A baby suspended in a wire cage attached to the outside of a high tenement block window. The cages were distributed
to members of the Chelsea Baby Club in London who have no gardens” 1937.

(Un bébé dans une cage grillagée fixée à la fenêtre d'un immeuble. Ces cages étaient distribuées aux membres du Chelsea Baby Club qui n'avaient pas de jardin.)

 

cage 2

Source

Via

ligne

Pont Légo

Le collectif MEGX a repeint tout un pont en trompe-l'oeil aux couleurs de Légo, et ce, en 4 semaines. Je n'ai pas trouvé où ce pont se trouve. Wuppertal peut-être ? 

pont lego pont lego 2

Source avec d'autres photos

Wuppertal confirmé : Schwesterstraße, 42285 Wuppertal (Merci Belau ;-))

ligne

La pétition Plantagenêt

Edouard Plantagenêt, qui était le dernier héritier des rois angevins qui ont règné sur l'Angleterre à partir de 1154, a été exécuté 1499. 

Plantagenet

Tombe d'Edward Plantagenêt - Mais comme il y en a eu plusieurs, je ne suis pas sûre que ce soit le bon...

Calixte de Nigremont souligne que "si Edouard était monté sur le trône comme il aurait dû, Angers serait peut-être encore aujourd'hui le berceau d'une puissante monarchie. Cela mérite bien un petit dédommagement".

Quel dédommagement ? Les joyaux de la couronne d'Angleterre. Rien de moins. Une pétition a donc été lancée par la Ville en amont du prochain festival des Accroche-coeurs, pétition qui sera envoyée très officiellement à la reine Elizabeth, propriétaire officiel des joyaux. 

"Dans tous les cas l'initiative aura eu le mérite de mettre en lumière une page importante de l'histoire d'Angers, remarque Calixte de Nigremont. C'est déjà un beau résultat!"

Source

ligne