Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

mardi 27 novembre 2012

La grande course de Cliff Young

"Chaque année, en Australie, a lieu un ultra-marathon de 875 km entre Sidney et Melbourne. Cette course est considérée comme la plus longue et la plus dure du monde : normalement, n'y participent que des athlètes de classe internationale et spécialement entrainés.
En 1983, ces super-athlètes ont eu une surprise. Le jour de la course, un type nommé Cliff Young est arrivé. Au début, personne n'a fait attention à lui pensant qu'il faisait partie du public. Après tout, il avait 61 ans, il portait une salopette de travail et des surchaussures* par-dessus ses bottes en caoutchouc...
"J'ai grandi dans une ferme et nous n'avions pas les moyens d'avoir une voiture ou des chevaux. Pendant toute ma jeunesse, quel qu'ai été le temps, j'étais dehors à rassembler les moutons. On avait 2000 têtes, et 800 hectares. Parfois je devais courir après les bêtes pendant deux ou trois jours. Ca prenait du temps, mais je les ramenais..."
 
8n_cliff,0

Quand le marathon a commencé, les professionnels ont distancé Cliff... La foule s'amusait parce qu'il ne courait pas correctement : au lieu de courir, il semblait se balader, piétinant comme un amateur...
Apparemment, Cliff ne s'arrêta pas après le premier jour de course. Bien qu'il était loin derrière les athlètes reconnus, il continua de courir. Il prenait même le temps de saluer les spectateurs qui regardaient la course le long des autoroutes.

cliffyoung


En arrivant dans une ville appelée Albury, on lui demanda quelle était sa tactique pour la fin de la course. Il dit qu'il comptait courir jusqu'à l'arrivée et c'est ce qu'il fît.
Il continua de courir. Chaque nuit, il s'approchait du peloton. La dernière nuit, il dépassa tous ses concurrents. Le dernier jour il les devançait largement. Non seulement, il courut la Melbourne-Sydney à l'âge de 61 ans sans en mourir, mais il la gagna en améliorant le record de 9 heures et devint un héros national !"

Bien que reconnu nationalement pour sa victoire, la presse fit ses choux gras du "bonhomme tout simple qui vivait encore chez sa mère et se nourrissait de boîtes de conserves". Des sociétés exploitèrent honteusement son nom et son image : l'une d'elle lui promit la fourniture de bottes en caoutchouc pour les 10 années suivantes. Comme elles étaient de bonne qualité, elle lui en envoya trois paires... Le pigeon parfait.

Plus tard, Cliff Young épousa Mary Howell, de 39 ans sa cadette. Il mourut le 3 novembre 2003, âgé de 81 ans. A 76 ans il avait encore couru 6520 km dans une tentative de tour d'Australie qu'il avait du interrompre...

Sources : ici, et

 

Tout ceci pour dire à Alphonsine, à Sophie la styliste et à Sous les galets que leurs critiques du livre "La grande course de Flannagan" de Tom Mc Nab m'ont donné envie de le lire. Je devrais le recevoir d'ici à quelques jours... D'ici à ce que ça me donne envie de courir moi aussi...

 

* J'ignorais même que ça existait....

ligne

jeudi 7 avril 2011

Course contre le bus

Le comédien et réalisateur newyorkais Mark Malkoff affirme que dans New York, il y a tellement d'embouteillages qu'un tricycle d'enfant serait plus rapide qu'un bus. 

Tellement convaincu d'avoir raison, il a fait la course juché sur un tricycle avec un bus M42 entre la 42ème Rue, depuis la 10ème Avenue jusqu'à Madison Avenue. Et comme la circulation des véhicules est interdite sur les trottoirs, il a dû rouler au milieu des voitures.

Tricycle_vs_bus

Résultat : il avait raison. Le bus a parcouru 1.6 Km (1 Mile) à 6.12 km/h et Mark Malkoff sur son tricyle a roulé à 7.56 km/h.

Conclusion : si vous trouvez les bus trop lents dans votre ville, vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Source avec vidéo

Via

ligne
mercredi 1 avril 2009

Liste de courses

Une liste de courses, jolie. A imprimer, gratuitement.


liste_de_courses

Il y a trois listes identiques par page. Si vous n'aimez pas les pommes, il y a aussi des fraises.
Via

Catégorie : - Tags : ,
Commentaires [0]
ligne
lundi 17 novembre 2008

QWOP

Et voici le jeu sur lequel je perds passe mon temps en ce moment...

QWOP1

Il s'agit de faire avancer le coureur. Quand je dis "avancer", je ne rigole pas, c'est déjà très difficile...
Vous avez 5 touches à votre disposition : Q et W agissent sur les cuisses, et O et P agissent sur les mollets. La dernière touche est la plus importante : la barre d'espace pour une nouvelle partie...
Vous devez parcourir 100 mètres. Une surprise vous attend à 50 mètres.

Voici mon meilleur score :

QWOP2

Arrêtez de rigoler et faites-en autant. Si vous y arrivez, je veux des preuves (capture d'écran).

Catégorie : - Tags : ,
Commentaires [1]
ligne