Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...


lundi 9 juin 2014

Ecoutez...

Voici un article publié en novembre 2012, que je gardais sous le coude depuis presque deux ans pour le traduire... Ce long week-end a été l'occasion...

Nous commencerons dans un champ de maïs, un champ de maïs de l'Iowa à la fin de l'été, par une belle journée. Le maïs est haut. L'air est chatoyant. Il manque juste quelque chose, et c'est quelque chose d'énorme...

... un truc vraiment énorme, mais je ne vous dirai pas ce que c'est, pas tout de suite.

A la place, faisons un détour. Nous reviendrons dans le champ de maïs dans une minute mais pour rendre les choses intéressantes, nous allons sauter de l'autre côté du monde, dans un parc public près de Cape Town, Afrique du Sud, où vous remarquerez un cube, un cube de métal posé là dans l'herbe.

Mais1

 

Ce cube a été posé là par David Liittschwager, photographe, qui a passé plusieurs années à voyager dans le monde, posant son cube d'un pied-cube (0.03 m3) dans des jardins, des torrents, des parcs, des forêts, des océans, puis photographiant tout ce qui passait dedans. Scarabées, criquets, poissons, araignées, vers, oiseaux... tout ce qui était assez gros pour être vu à l'oeil nu, il l'a capturé et photographié. Voici ce qu'il a trouvé dans son cube au Cap en 24 heures :

mais2

 

Il y a 30 plantes différentes dans ce pied carré d'herbe (0.09 m2) et environ 70 insectes différents. Et mieux, selon un chercheur en Angleterre, "Si nous déplaçons le cube de 3 mètres, nous pourrons avoir une différence de 50% des plantes rencontrées. Si nous le déplaçons en haut de la colline, nous pourrions ne trouver aucune de ces espèces". Les populations changent complètement à quelques mètres de distance et c'est sans compter sur les champignons, microbes et autres petites bestioles que Liittschwager et son équipe ne pouvaient voir.

Un autre exemple : voici le cube placé à 30 mètres du sol, dans les branches supérieures d'un figuier Strangler au Costa Rica. Nous sommes en l'air maintenant, surplombant une vallée.

mais3

 

Que se passe-t-il ici ? Plus de 150 plantes et animaux différents vivent ou sont passés dans le cube : des oiseaux, des scarabées, des mouches, des papillons, des insectes, des insectes, et encore des insectes...

mais4

 

E.O. Wilson, le biologiste de Harvard qui a rédigé l'introduction de ce livre de David Liittschwager, explique que ce sont les gros animaux qui attirent notre attention. Mais si nous nous baissions et que nous examinions une petite surface de sol, "progressivement, les plus petits habitants, bien plus nombreux, commencent à les éclipser". Il y a les bestioles qui aèrent le sol, qui pollinisent, qui nettoient. Il y en a des tas et des tas et des tas.

Retour dans le champ de maïs
Ce qui nous ramène dans l'Iowa, où mon collègue Craig Childs, journaliste scientifique de la radio publique NPR décida de vivre une petite aventure. Comme il le raconte dans son nouveau livre Apocalyptic Planet, il a recruté son ami Angus et, ensemble, ils ont décidé de passer deux nuits et trois jours ("nous appellerons ça un long week-end) dans une ferme de 240 ha dans le comté de Grundy. Le but était de s'installer au milieu des épis de maïs (il y en aurait mille milliards dans l'Iowa) pour voir ce qui vivait là. En d'autres termes, un recencement à la Liittschwager.

Les champs de maïs, toutefois, ne sont pas des parcs nationaux ou des forêts vierges. Les maïsiculteurs élèvent du maïs. Tout ce qui peut manger le maïs, blesser le maïs, gêner le maïs est tué. Leur maïs est sélectionné pour combattre les nuisibles. Le sol est pulvérisé. Les épis sont pulvérisés. Aussi, comme David, Craig se demandait "qu'est ce que je vais trouver ?"

mais5

 

La réponse m'a stupéfait : il n'a presque rien trouvé. "J'écoutais et je n'entendais rien, pas un oiseau, pas le bruit d'un insecte."

Il n'y avait pas d'abeilles. L'air, le sol semblaient vides. Il a trouvé une fourmi "si petite qu'on n'aurait pas pu l'épingler sur un tableau d'insectes". Un peu plus tard, en rampant dans une autre ligne de maïs, il a trouvé un champignon "de la taille d'un pépin de pomme". Puis, encore un peu plus tard, une araignée qui mangeait un tipule (un cousin). Une seule araignée rouge "de la taille d'un grain de poussière qui s'empressait sur la terre nue", quelques sauterelles, et c'est tout. Bien qu'il ait rampé et rampé, il n'a rien trouvé d'autre.

"On se serait cru sur une autre planète, un monde stérile".

mais6

 

Pourtant, il y a 100 ans, ces mêmes champs, ces prairies, abritaient 300 espèces de plantes, 60 mammifères, 300 oiseaux et des centaines d'insectes. Ce sol était le plus riche, le plus fertile de l'état. Et maintenant, dans ces parcelles, il n'y littéralement plus rien sinon une seule espèce vivante. Nous avons gommé tout le reste.

Nous avons besoin de nous nourrir bien sûr. Mais nous avons besoin de ces petites créatures qui amènent la vie sur Terre. Il y a quelque chose d'étrange dans cette ferme qui crée intentionnellement un désert biologique pour produire de la nourriture pour une seule espèce : nous. C'est efficace, oui. Mais c'est tellement efficace qu'il manque les fourmis, il manque les abeilles, même les oiseaux sont absents. Quelque chose ne va pas. Nos champs de maïs sont trop silencieux."

Source

ligne
mardi 26 octobre 2010

Punaises de lit

Depuis quelques mois, je lis régulièrement des articles sur les punaises de lit. L'infestation semble être généralisée : aux Etats-Unis, au Canada et même en France où le sujet a été abordé dans une question à l'Assemblée Nationale après que les hébergements le long des chemins de Compostelle ont été infectés.

Oui mais voilà. Moi, des punaises de lits, je n'en avais jamais vu. 

Jusqu'à ce que je trouve ça : 

Ensuite, si vous voulez voir des photos très réalistes, allez voir ici (âmes sensibles aux bébêtes s'abstenir...)

Naturellement, après avoir vu la vidéo et regardé ces photos, vous allez vous ruer sur votre literie... Je vous rassure, il n'y a sûrement rien à craindre. Néanmoins... voici le moyen de lutter contre les punaises : le Bed Moat, sorte de berceau à mettre sous chacun des pieds de lit dans lequel les punaises seront piégées. Voir ici le mode d'emploi en "français".

 

Vous voilà rassurés, non ?

 

ligne
jeudi 23 juillet 2009

Grosses bébêtes

Ou plutôt, gros insectes...

giantweta
Grillon géant
Peut peser plus de 70 grammes pour une vingtaine de cm et est incapable de sauter en raison de son poids. Exemple de gigantisme insulaire.


stickbug
Phasme
Se reproduisent par parthénogénèse et font d'excellents animaux domestiques en Inde.


Camel_Spider
Camel spider
Très rapide, elle peut se déplacer jusqu'à 16 km/h. Certains spécimens sont connus pour avoir une envergure de plus de 25 cm, particulièrement dans les déserts du Moyen-Orient.

Edit : Selon le site mashable.com, concernant ces araignées, il semble que cette photo ait été prise selon un angle tel que les bestioles paraissent beaucoup plus grandes qu'elles ne le sont en réalité... Par contre, elles peuvent bien se déplacer à 16 km/h...


Papillon_de_l_Atlas
Papillon de l'Atlas
Originaire des forêts tropicales et subtropicales de l'Asie du sud-est. Il mesure jusqu'à 30 cm.


Belostomatidae
Belostomatidae
L'espèce
Lethocerus peut dépasser 12 cm. Sa piqûre est l'une des plus douloureuses qui puisse être infligée par un insecte. Elle se nourrit de crustacées aquatiques, de poissons et d'amphibiens.

Source

Catégorie : - Tags : ,
Commentaires [7]
ligne
jeudi 28 août 2008

Pollinisation en Chine

Terrifiant...

 

ligne

Araignée

A mon retour de vacances, voici qui m'attendait dans le ciste rose du jardin :

107

Là, on la voit du dessous. Mais elle avait amené sa copine, qui elle, me montrait son dos :

108

3 à 4 cm d'envergure... C'est la première fois que je vois une telle araignée. Hum... et honnêtement...
Tsubaki peut peut-être lui donner un nom ?

Catégorie : - Tags : , , ,
Commentaires [4]
ligne
dimanche 10 août 2008

Parade amoureuse

L'étrange parade amoureuse de l'araignée sauteuse (mettez le son).

Parade nuptiale d'une araignée.flv

via

ligne
dimanche 3 août 2008

Papillons et leurs chenilles

Voici une page spécialement dédiée à  Tsubaki dont le blog montre de superbes photos de bébêtes, souvent prises dans son jardin.

Ici, il s'agit de papillons magnifiques et parfois rares, et de leurs chenilles prétendument laides.

papillon  Chenille

Moi, je les trouve belles.

Catégorie : - Tags : , ,
Commentaires [2]
ligne
mercredi 12 septembre 2007

Insectes de papier


Des insectes faits en papier, avec une seule feuille, qui peut être partiellement découpée,
et un peu de peinture pour donner du relief.

Pour voir d'autres insectes - et ça en vaut la peine - cliquer d'abord sur la photo puis dans la colonne de droite sur "next".

Insectes_de_papier



ligne