Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

vendredi 18 avril 2014

Petit jeu

Allez sur ce site et essayez de retrouver les bestioles qui se cachent sur chacune des photos. La première m'a donné du fil à retordre mais je les ai tous trouvés ! 

Ceci-nest-pas-une-Nature-Morte-9_thumb

Ceci-nest-pas-une-Nature-Morte-13_thumb

ligne

jeudi 17 avril 2014

Les monstres de neige

Je vous ai déjà montré qu'il pouvait y avoir beaucoup de neige au Japon. Il peut aussi y avoir beaucoup de givre et quand neige et givre se combinent dans les montagnes du nord de l'archipel, on découvre les "monstres de neige".

snow_monster_1

snow_monster_4

snow_monster_12

snow_monster_25

 

Source avec d'autres photos

Catégorie : - Tags : , , ,
Commentaires [1]
ligne

Pour passer le temps...

Pour passer les quelques minutes qui restent avant la fin de la journée au bureau, avant de partir chercher les enfants à l'école ou juste parce que vous ne savez pas quoi faire, allez vous amuser sur ce site The useless web, le web inutile... 

En cliquant sur la touche "Please", vous découvrirez une page qui ne sert à rien. 

useless

Parce que parfois, perdre son temps, c'est bien.

ligne

Le retour d'El Niño ?

Selon différents articles parus récemment et en particulier celui de Slate.fr , "Les probabilités sont de plus en plus fortes qu'El Niño soit de retour en 2014 –et selon de nouvelles prévisions météo, le phénomène pourrait même être particulièrement vigoureux.
[...]
Les météorologues sont de plus en plus convaincus qu'El Niño sera particulièrement fort cette année, car, à plusieurs mètres sous la surface de l'Océan Pacifique, on observe des masses d'eau exceptionnellement chaudes :

FT-140407-ElNino

La grosse tâche rouge, c'est une énorme nappe d'eau anormalement chaude
s'étendant actuellement à près de 100 mètres sous la surface de l'Océan Pacifique
et d'une surface assez conséquente pour recouvrir les États-Unis. 

Comme je [Eric Holthaus, l'auteur de l'article] l'écrivais à l'automne dernier, le prochain El Niño pourrait suffire à faire de 2014 l'année la plus chaude jamais répertoriée, et 2015 pourrait même l'être encore davantage."

A en croire le site de "les Echos" : "l’éventualité [du retour d'El Niño] inquiète les opérateurs : à l’exception du riz, l’ensemble des produits agricoles affiche de nettes progressions sur les marchés depuis le début de l’année, en raison de conditions météorologiques exceptionnelles en Amérique latine et des tensions en Ukraine. Le blé est en hausse de 12%, le maïs de 13%, le cacao de 10%, l’huile de palme de 7%. Sans parler du café arabica, dont les cours ont bondi de 75%. Certes, les cours du blé sont aujourd’hui inférieurs de 25% à leur pic historique de 2012, mais le souvenir de la flambée des prix agricoles cette année-là reste prégnant."

Sources : Slate et Les Echos, deux articles qui méritent d'être lus dans leur intégralité.

ligne
mercredi 16 avril 2014

Banksy, le retour

Banksy a dévoilé deux nouvelles oeuvres  récemment :

banksy 1

Ce stencil se trouve à Cheltenham, ville "respectable et prospère" du sud de l'angleterre. L'autre particularité de cette ville est qu'elle "abrite les quartiers généraux du GCHQ où travaillent 6400 personnes, tous employés à collecter de vastes quantités de données de plusieurs centaines de millions d'individus. La ville est devenue la capitale anglaise de l'espionnage." (Source Wikipedia)

L'autre dessin se trouve aussi en Angleterre, à Bristol, et Banksy l'a officialisé cette semaine sur son site :

banksy-2

banksy-3

Via 

ligne


jeudi 10 avril 2014

Rafraichissant !

Titam est vraiment très en forme en ce moment ! Voici encore une de ses trouvailles...

Cette mamie a 70 ans.

Via

ligne

Section "Mystère" à la bibliothèque

Adding-Mystery-to-the-Mystery-Books-634x845

Dommage qu'il s'agisse de la blague d'un lecteur, et pas d'une mise en place délibérée !

Source 

ligne
mercredi 9 avril 2014

J'aimerais avoir votre avis

Comme vous avez pu le constater, j'ai modifié la mise en page de Bits and Bobs. J'ai retiré de la page d'accueil tout ce qui "parasitait" la lecture des articles et tout placé dans les onglets du nouveau menu. J'ai aussi réduit de 20 à 10 le nombre des articles par page pour en accélérer le chargement, en particulier lorsque je vous propose des images gif. 
Il me reste à résoudre le problème des suggestions LinkWithin qui ne s'affichent que sur le dernier article publié, alors qu'elles devraient se trouver sur tous les articles... mais le support de LinkWithin travaille dessus.

Aujourd'hui, j'aimerais avoir votre avis ; même négatif (surtout négatif !).

Comment trouvez-vous l'aspect général ? La largeur de la page ? S'affiche-t-elle bien dans votre navigateur ? Est-elle adaptée à la largeur de votre écran ?
Que pensez-vous de la nouvelle police de caractères ? Est-elle bien lisible ? Assez grande ? Trop grande ? Confortable ? 
J'ai choisi d'afficher les liens dans une couleur claire : les voyez-vous bien ? Préfèreriez-vous que je change ce gris perle ? (Edit du 10 avril : changé pour du rouge que même moi je peux voir !)
Trouvez-vous que cette présentation manque de couleur ou les illustrations des articles suffisent-elles ?
Que pensez-vous de la présentation de la page "Archives-catégories" ?
Avez-vous des suggestions ?

Vous pouvez me répondre dans les commentaires pour que tout le monde puisse lire et éventuellement argumenter, ou bien si vous êtes timide, vous pouvez utiliser le tout nouvel onglet "Contact" du menu : ça me permettra d'être certaine de son bon fonctionnement ;-)

Merci !

ligne

L'évènement Carrington

Voici un article que j'ai failli intituler "Vous aimez les aurores boréales ?" et puis, je me suis dit que le sujet n'était vraiment pas drôle...

flare

Quelques extraits traduits d'un article du Telegraph :

[...] Au cours des dernières décennies, il est devenu clair que notre voisinage cosmique n'était pas aussi affable que nous le pensions. Dans les années 1980 par exemple, il a été confirmé que la Terre avait été frappée à plusieurs reprises dans son histoire par des objets spaciaux - pas assez gros pour la stériliser complètement, mais quelquefois assez gros pour changer le cours de la vie pour toujours. Le plus célèbre d'entre eux a été, il y a 65 millions d'années, la collision avec un astéroïde de 9 km de diamètre dont la chute près de la côte mexicaine a causé la disparition des dinosaures.

Mais ce ne sont pas seulement les météorites que nous devons craindre. Des chercheurs japonais ont découvert grâce à l'étude des cernes des arbres que pendant l'année 775 la Terre avait été frappée par une éruption solaire colossale. Les scientifiques ont constaté un pic de carbone 14 radioactif dans les cèdres anciens qu'ils étudiaient. En Finlande, Ilya Usoskin et ses collègues ont constaté le même pic de l'autre côté de la planète. L'une des théories est que cela aurait été causé par l'explosion d'une étoile voisine - une supernova - qui aurait balayé de la Terre de radiations.
Le problème, dit Usoskin, était qu'ils ne touvaient aucun signe d'un reste de supernova à la distance requise dans le ciel.
[...] Mais il existe des comptes-rendus datant d'il y a 1238 ans, non pas d'une "nouvelle étoile" brillante, mais des cieux qui prennent feu comme le disait Roger de Wendover (un chroniqueur anglais) : "des signes enflammés et effrayants ont été vus dans le ciel après le coucher du soleil ; et des serpents sont apparus dans le Sussex, comme s'ils avaient jailli du sol, à l'étonnement de tous."
Ce fut, dit Usoskin, probablement le compte-rendu d'une aurore boréale, les "lumières du nord". "Quiconque a vu des aurores boréales sait qu'elles ressemblent à des serpents," a déclaré le scientifique finlandais au New Scientist. Sa conclusion est que la Terre a été frappée par une énorme masse de particules chargées, éjectées par le Soleil. 

C'est loin d'être un cas isolé : ces éruptions se produisent tous les quelques siècles environ. De fin août à début septembre en 1859, la Terre a été frappée par une tempête de moindre intensité qui a eu des effets tout aussi dramatiques. Appelée l'Evènement Carrington, d'après l'astronome qui l'a pleinement documentée, la tempête solaire a réveillé les mineurs de la ruée vers l'or californienne dans leurs tentes. Les aurores boréales ont été vues aussi loin que dans le Queensland au nord de l'hémisphère sud, et jusqu'à Washington DC au sud de l'hémisphère nord.

Comme pour la tempête de 750, le principal impact sur l'homme a été un beau spectacle lumineux : il n'existe aucune preuve que les tempêtes solaires de cette intensité peuvent affecter directement la vie. Mais il y avait aussi un avant-goût glacial de ce qui se passerait si un tel événement venait à se répéter aujourd'hui. Le déferlement de particules chargées eu un impact dramatique sur le système télégraphique naissant dans le monde entier. Ce que l'auteur Tom Standage a appelé «l'Internet victorien» a été pratiquement détruit : les fils télégraphiques ont été court-circuités, les câbles en cuivre ont fondu et certains opérateurs ont reçu de mauvais chocs électriques.

Le monde de 1859 était encore un monde de chevaux-vapeur, de chandelles et de gaz. Il n'y avait pas d'électricité domestique, pas de téléphone et pas de radio. Si l'Evénement Carrington devait se reproduire demain, il serait cataclysmique : les lignes électriques fondraient, les centrales électriques s'enflammeraient, la moitié du réseau téléphonique du monde serait hors service, les satellites de télécommunication tomberaient et Internet serait paralysé, peut-être pendant toute une année. Il y aurait des perturbations massives dans l'approvisionnement en nourriture, dans le traitement et la distribution de l'eau, ainsi que dans le système bancaire mondial. Toute l'organisation technologique finement réglée dont notre civilisation dépend serait tendue jusqu'au point de rupture. La seule réparation des lignes électriques prendrait des semaines, à condition qu'une quantité suffisante de cuivre ait pu être trouvée.

En juin 2013, une étude anglo-américaine menée par les assureurs de Lloyd, estime qu'une tempête solaire de cette ampleur coûterait au monde £ 1 600 000 000 000 et ferait basculer la planète dans la dépression.[...]

 

Si vous voulez en savoir plus sur la tempête solaire de 1859, vous pouvez lire la - très instructive - page Wikipédia la concernant.

Source 

Via

ligne
mardi 8 avril 2014

Des insectes écrabouillés...

Titam a publié un article intitulé "victime des drones" - que je vous recommande, cela va sans dire.

En allant lire la source de son article, j'ai été frappée par l'infographie suivante 

splat

 

et en particulier par les chiffres à droite qui ne concernent que la région Khyber Pukhtoonkhwa marquée en rouge : 

Attaques de drones : 380 +

Morts : 3500 +

Enfants tués : 200+

Jamais je n'aurais imaginé de tels chiffres. Je pensais que l'usage des drones militaires restait occasionnel, et surtout, que les opérations étaient bien plus "ciblées".

Que je suis naïve...

ligne


Fin »
 
 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...