Bits and Bobs

Insolites, anecdotiques, éclectiques, des petits bouts de riens trouvés à droite, à gauche, qui piquent ma curiosité, qui m'intéressent ou qui m'amusent...

lundi 18 août 2014

Mettez de la crème solaire !!!

Ils ont voulu montrer aux gens les dangers du soleil. Pour cela, ils utilisent une caméra à ultra-violets capable de révéler les changements encore invisibles de la peau. 

Dans la vidéo qui suit, les images en noir et blanc sont celles filmées en ultra-violet. On voit que chez la plupart des gens, les principales modifications apparaissent sous la forme de tâches de rousseur ou de grandes ombres foncées, pourtant invisibles en lumière naturelle. A partir de 1:00, on voit des peaux encore saines chez des enfants et quelques adultes, mais la peau ne vieillit pas à la même vitesse chez tout le monde (la jeune femme à 1:16 !!!). 
A partir de 1:40, on voit ces mêmes personnes appliquer un produit solaire qui agit de la même façon que des lunettes de soleil protègent nos yeux.

Je vous laisse. Je pars en vacances demain et je dois encore passer chercher du lait solaire...

Via

ligne

jeudi 7 août 2014

Quand le ventre vous gratte...

elephant itch

Source avec une autre photo

Via

ligne
lundi 28 juillet 2014

Joie de vivre !

ligne
mercredi 9 juillet 2014

Nouveau moyen de transport ?

Ecologique, gratuit, peu bruyant, je verrais bien la palette fleurir dans ma région....

En 2008, Tomáš Moravec  a simplement fixé des roulettes sur une palette et a descendu une voie de tram à Bratislava, Slovaquie. 

Via 

ligne
mardi 8 juillet 2014

Travaux d'aiguilles

En ce moment, je couds. Ce qui explique ma quasi-disparition de Bits and Bobs.  
Comme j'essaye des techniques que je n'avais encore jamais essayées, je fouine beaucoup sur internet pour me renseigner sur des détails, et parfois, je tombe sur des choses superbes (ici, je parle de broderie...) :

52434963_52434961

Les brodeuses de la Royal School of Needlework qui ont réalisé la robe et le voile de Kate Middleton pour son mariage avec le prince William devaient se laver les mains toutes les 30mn pour garder les tissus et les fils immaculés ; les aiguilles étaient remplacées toutes les trois heures et les fils à broder ne devaient pas mesurer plus de 30 cm. Par ailleurs, pour ne pas déformer le tissu, elles ne devaient faire aucun noeud et l'envers du travail devait être aussi net que l'endroit, ce qui est la caractéristique principale des ouvrages créés par la Royal School of Needlework

Le secret du détail de la confection sera gardé pendant les trente prochaines années.

Source

Et ne manquez pas de fouiller le site de la Royal School of Needlework

ligne


lundi 30 juin 2014

Je partirais bien en vacances moi...

hover-boats-menorca-spain

Bateaux à Minorque (Baléares, Espagne). Auteur inconnu.

Via

ligne

On the rocks !

"[...] Pour la plupart d’entre nous, remplir un moule en plastique à 50 centimes d’eau du robinet et le poser dans le congélateur suffit largement. Les glaçons sont une ressource presque gratuite (à part la quantité négligeable d’eau utilisée et l’électricité nécessaire pour faire tourner le congélateur). D’après Gläce et d’autres entreprises de glaçons de luxe, on sous-estime terriblement l’importance de la glace haut de gamme.

glacon

Qu’ont ces glaçons de si extraordinaire ? La chaîne de supermarchés haut de gamme Dean and Deluca les a placés dans son catalogue de l’année dernière, en justifiant très sérieusement leur prix : « Gläce Luxury Ice est une marque de glace méticuleusement designée et différenciée, spécifiquement créée pour être utilisée en accord avec des boissons et cocktails de qualité. Le Gläce G-Cubed, un cube symétrique de 2.5 pouces de côté, affiche un taux de dilution de 20 à 40 minutes. Les glaçons Gläce Ice sont taillés individuellement à partir d’un bloc unique de 300 livres afin d’assurer une qualité sans faille et un profil zéro-goût, ne contaminant jamais l’essence des liqueurs et boissons haut de gamme. [...]» "

Encore un article traduit par Lexane Sirac dans lequel vous apprendrez à vendre de l'eau gelée à prix d'or. Visiblement, en trouvant les bons arguments, c'est possible... 
Vous pouvez lire la traduction de l'article intégral sur son blog et aller voir l'article original ici.

ligne
dimanche 29 juin 2014

Réduire le séjour en maternité

"Réduire le séjour en maternité: une logique financière à courte vue


Quand j'ai entendu à la radio le projet de réduire de quatre à trois jours la durée du séjour en maternité, tout cela pour une supposée économie de 280 millions d'euros, je n'ai pu m'empêcher d'y voir une absurdité, doublée d'une réforme "mal fichue".

Une absurdité tout d'abord car il est évident que toutes les femmes ne vivent pas de la même manière un accouchement. Et qu'une même femme aura d'ailleurs probablement une expérience différente de la venue au monde de son premier ou de son deuxième enfant. Une absurdité car bien des femmes sont atrocement fatiguées même après trois jours à la maternité. Les instigateurs de cette réformes ont-ils pensé aux mères célibataires ? Aux précaires ? À celles qui ne disposent pas d'une famille auprès d'elles pour les aider à leur retour à a maison ? Pour elles, un jour de moins pourra être vécu comme une catastrophe.

Une absurdité, toujours, car la fatigue engendrée par ce jour en moins dans le cadre médical d'une maternité devrait accroître le nombre de femmes en dépression post-natale. Sans compter les répercussions que cette fatigue accumulée aura dans les rapports mère-enfant, pour lesquels tout le monde s'accorde à dire qu'ils sont essentiels les premiers jours. Au final, le coût pour la société des conséquences engendrées pourraient réduire sérieusement les économies annoncées.

Elisabeth Badinter - HuffPost"

ligne
jeudi 26 juin 2014

Palpez-vous les seins !

"« [...] j’ai commencé ton roman, je repense aux bienfaits de l’autopalpation en lisant le passage qui en parle dans le bouquin. J’essaie sous la douche, je trouve une boule, dure, douloureuse. Branlebas de combat [...]"

Encore un très bel article sur ce blog. Un message particulièrement utile d'ailleurs.

Mais ce blog... il est superbe : des tranches de la vie de Baptiste Beaulieu qui raconte sa vie de jeune médecin dont un livre a été tiré il y a près d'un an :

"Les récits sont touchants, étonnants, et dévoilent une facette terriblement humaine du monde redouté de l’hôpital. La maladie, la souffrance et la confrontation à la mort amènent le lecteur à s’identifier aux patients, comme aux soignants dont la fragilité ou les gaffes affleurent souvent sous la blouse." (Le Nouvel Obs/Rue 89)

Vous connaissiez peut-être le livre ? Le blog ? Moi, j'ai découvert ce dernier il y a moins d'un mois alors aujourd'hui je cumule : je vous fais (peut-être) connaître un blog génial et en même temps, je fais oeuvre de santé publique en relayant le message :

20140624-091046

Catégorie : - Tags : , , ,
Commentaires [0]
ligne

Les exécutions en public en France

Au matin du 17 juin 1939, Eugène Weidmann, convaincu de plusieurs meurtres et kidnappings, a été le dernier condamné à mort à être guillotiné en public. 

weidmann

Dans les jours qui suivirent l'exécution, la presse s'indigna de l'attitude de la foule : "dégoûtante", "se bousculant, bruyante, sifflant" (Paris-Soir), "mangeant des sandwiches"... Encore plus choquant pour les autorités, la foule retarda l'exécution au-delà de l'aube afin de pouvoir prendre de meilleures photos, et même faire un film. Le gouvernement dit son regret que les condamnations à mort en public, sensées avoir un "effet moralisateur", avaient alors "pratiquement l'effet inverse". Le Président Lebrun signa un décret stipulant que dorénavant, les exécutions auraient lieu à huis-clos.

A cette époque, la France était déjà une exception dans le monde moderne : les exécutions publiques n'avaient plus cours en Allemagne depuis les années 1850, en Angleterre depuis 1868, au Danemark en 1882 et aux Etats-Unis depuis 1936 (Kentucky).

Pour voir le film de l'exécution de Weidmann, c'est ici.

Source

Via

ligne


Fin »